Sugar Kane - Marilyn Monroe -

Blog sur Marilyn Monroe

News
La vie de Marilyn
Les films de Marilyn
Histoire des séances photos
Evènements
Galerie photos
Dossiers
Liens

09 avril 2009

Les chansons interprétées par Marilyn

Bann


Même si elle est surtout connue en tant qu'actrice, Marilyn aimait également chanter et espérait même pouvoir devenir un jour une vraie chanteuse, respectée. Elle a tenu à interpréter elle-même toutes les chansons de ses films.

Je vous propose donc de découvrir ou redécouvrir toutes les chansons qui ont été interprétées par Marilyn, par ordre chronologique. Vous trouverez toutes les paroles des chansons accompagnées de ma traduction, s'il vous plait ne les utilisez pas sans me demander la permission auparavant, j'ai passé beaucoup de temps dessus !

Voici le lecteur qui vous permettra d'écouter ces chansons :

Pour écouter la musique sans interruptions quand vous naviguez sur le blog j'ai placé dans la colonne de droite un lien vers un lecteur séparé. Vous pouvez également cliquer ici :

En 1947, Marilyn a chanté "I never took a lesson in my life" à l'occasion d'un spectacle annuel de la Twentieth Century Fox. Malheureusement pour elle, elle venait tout juste de se faire renvoyer, mais avait néanmoins tenu à interpréter sa chanson.

KargerEn 1948, elle aurait interprété "Baby won't you please come home" chez le metteur en scène Richard Quine, ainsi que "How wrong can I be" (il existe également un enregistrement de cette chanson) et "Love me or leave me" pour l'audition du film Ladies of the chorus. Dans ce film pour lequel elle fut retenue, elle interprètera deux chansons : Anyone can see I love you et Every baby needs a da-da-daddy. Pour les préparer, elle suivit des cours de chant et de diction auprès de Fred Karger (photo de gauche), directeur musical. Marilyn tomba folle amoureuse de lui et dira plus tard qu'il fut son premier grand amour.

ACSILYAnyone can see I love you

Dans le film, Marilyn joue le rôle de Peggy Martin, chanteuse dans un music-hall. Cette chanson parle d'une femme amoureuse, qui ne peut le cacher, et qui demande à l'homme qu'elle aime de rester avec elle pour toujours. La musique a été composée par Lester Lee, et les paroles écrites par Alan Roberts. La chanson a été créée spécialement pour le film.


LOTCEvery baby needs a da-da-daddy

Voici une autre chanson que le personnage de Marilyn, Peggy Martin, interprète sur scène, cette fois accompagnée d'autres chanteuses. Elle reste néanmoins la chanteuse principale, les autres ne faisant que les choeurs. Dans cette chanson il est dit que "chaque bébé a besoin d'un papa", qui est en fait une métaphore pour "chaque femme a besoin d'un homme", de préférence un homme riche qui lui achète de jolis diamants ! Dans les paroles, toujours écrites par Alan Roberts, il est fait référence à Tiffany's, une entreprise spécialisée dans la joaillerie et les biens de luxe. La musique a aussi été composée par Lester Lee.

En 1949, dans le film A ticket to Tomahawk (Le petit train du Far West), Marilyn joue le rôle de Clara, encore une fois chanteuse et danseuse de music-hall. Elle y interprète une chanson écrite et composée par John Read, "Oh what a forward young man you are", accompagnée de 3 autres actrices.

Il faudra ensuite patienter un peu avant de la revoir chanter dans un film.

KissKiss

En 1953, dans Niagara, Marilyn chantonne simplement quelques paroles d'une chanson, "Kiss", qui est la chanson préférée de son personnage Rose Loomis. Elle enregistrera en studio la version complète, qui a été composée par Lionel Newman et dont les paroles ont été écrites par Haven Gillepsie.



schaeferToujours en 1953, elle va chanter plusieurs chansons dans une comédie musicale qui restera un de ses plus grands succès : Gentlemen prefer blondes (Les hommes préfèrent les blondes). C'est à cette époque que Marilyn commença à travailler avec Hal Schaefer (photo de gauche), professeur de chant à la 20th Century Fox. Lors de leur première leçon il conseilla à Marilyn d'acheter l'album "Ella Fitzgerald sings George Gershwin". Elle avait parfois du mal à chanter juste certaines notes, et pour lui Ella était le meilleur exemple à suivre. Il l'aida à avoir confiance en elle dans sa façon de chanter.
lionelnewmanLe compositeur Lionel Newman (photo de droite) a également travaillé avec elle pour l'enregistrement de chansons, et n'avait que des compliments à lui faire. Il déclara qu'elle "aimait la musique, aimait être avec des musiciens et nous nous amusions toujours bien lorsqu'elle était au studio d'enregistrement [...] Elle était vraiment une pro avec nous, avec la musique."

TLGFLRTwo little girls from Little Rock

Cette chanson a été composée spécialement pour le film par Jule Styne et Leo Robin. Interprétée par Marilyn Monroe et Jane Russell, elle raconte l'histoire de deux filles qui habitaient à Little Rock (dans l'Arkansas) puis qui sont parties à New York et ont pris leur revanche sur la vie : elles sont maintenant riches et connues dans les plus grandes banques ! Encore une fois, cette chanson donne le conseil de trouver un homme qui soit de préférence un millionnaire !

DiamondsDiamonds are a girl's best friend

Une des chansons les plus célèbres de Marilyn, écrite par les mêmes personnes, initialement interprétée dans la comédie musicale de Broadway Gentlemen Prefer Blondes (inspirée, comme du film, du livre d'Anita Loos). Elle a été déclarée la 12ème chanson de film la plus importante de l'histoire du cinéma par l'American Film Institute. De nombreuses personnes l'ont interprétée par la suite, copiant également la mise en scène où Marilyn danse dans une robe rose devenue elle aussi célèbre (l'exemple le plus connu est le clip de Madonna "Material Girl").
mfl_nycc64_2Dans le film, les premières notes chantées (les "No, no, no...") ont en fait été doublées par Marni Nixon (photo de droite), chanteuse avant tout connue pour ses doublages dans de nombreuses comédies musicales. D'après Marni Nixon, le studio voulait au départ que Marilyn soit entièrement doublée car ils n'aimaient pas sa voix. Finalement ils la gardèrent et ils eurent raison ! Lionel Newman raconte d'ailleurs que quand Darryl Zanuck vit Marilyn à l'écran chanter cette chanson, il lui demanda qui avait doublé Marilyn. Quand Newman lui répondit que c'était bien Marilyn qui chantait, Zanuck n'en revint pas : "il était si fier d'elle, que ce soit sa vraie voix, qu'à chaque fois qu'il regardait ce numéro il disait à tout le monde que c'était elle qui chantait."
Cette chanson est donc dédiée aux diamants, qui sont dits être les meilleurs amis d'une femme. Dans les paroles il est fait référence encore une fois à Tiffany's, à Black Starr & Frost-Gorham (une autre entreprise spécialisée dans la joaillerie), mais aussi à Cartier et Harry Winston (deux joailliers).

ByeByeBabyBye bye, baby

Cette chanson a encore une fois été écrite par Jule Styne et Leo Robin. Elle parle d'une femme obligée de partir un moment loin de l'homme qu'elle aime, mais qui lui promet qu'il n'y aura personne d'autre qui prendra sa place.
Cette chanson a été utilisée dans une publicité pour l'eau d'Evian.
Elle l'interpréta également dans l'émission The Jack Benny Show en septembre 1953.

WLGWWhen love goes wrong

Interprétée en duo avec Jane Russell, cette chanson mélancolique nous décrit ce que l'on peut ressentir quand une histoire d'amour se passe mal. Elle a été écrite par Hoagy Carmichael et Harold Adamson.




Encore en 1953, Marilyn va avoir l'occasion d'enregistrer de nouvelles chansons pour un film: River of no return (Rivière sans retour). Elles ont toutes été écrites par Ken Darby et Lionel Newman. Marilyn joue le rôle de Kay Weston, chanteuse dans un saloon.

OneSilverDollarOne Silver dollar

Une des plus belles interprétations de Marilyn. Elle est seulement accompagnée d'une guitare (et elle a d'ailleurs tenu à apprendre à jouer les 2 chansons du film qu'elle joue à la guitare). On sent beaucoup d'émotion dans sa voix. Cette chanson se place dans le contexte de la ruée vers l'or, époque à laquelle se déroule le film. Elle parle donc de l'argent qui passe d'une main à une autre, mais compare cet argent à l'amour, qui s'use, se perd, change lui aussi de mains...

FileMyClaimI'm gonna file my claim

Chanson au rythme entrainant joué au piano, très représentative des chansons de saloon, I'm gonna file my claim a été vendue à plus de 75 000 exemplaires l'été de sa sortie en seulement 3 semaines ! On entend bien dans les couplets la façon dont Marilyn place les mots, qui est parfaite, toujours en rythme. C'est un compliment qui lui a toujours été fait par des professionnels de la chanson, elle savait comment se placer par rapport à la musique. Les paroles parlent de "faire une réclamation", pour trouver un homme riche, grand, beau, et mesurant 1m 80 !

DownInTheMeadowDown in the meadow

C'est la deuxième chanson du film accompagnée seulement d'une guitare. C'est une chanson à l'air de comptine, que Marilyn chante d'ailleurs à un enfant dans le film, avec des paroles bien écrites qui parlent du rythme des saisons, des changements que l'on voit dans la nature suivant l'époque de l'année.


RiverRiver of no return

Cette chanson est interprétée tout à la fin du film, quand Kay, le personnage de Marilyn, la chante assise sur le piano d'un saloon. Elle pleure son amour perdu sur la rivière qu'on appelle la rivière sans retour. C'est une très belle chanson où encore une fois Marilyn fait passer beaucoup d'émotion dans sa voix, à laquelle s'ajoute des choeurs d'hommes. Elle l'interprète d'un ton très bas, s'ajoutant à la mélancolie des paroles. Il est intéressant de comparer cette chanson à I'm gonna file my claim, pour voir la façon dont Marilyn savait très bien utiliser sa voix suivant l'émotion qu'elle voulait y faire passer.


En octobre de la même année, Marilyn signa un contrat avec la maison de disques RCA, mais seulement 3 chansons extraites de son film suivant, There's no business like show-business (La joyeuse parade), ont été commercialisées. Pourtant durant l'année 1954 Marilyn enregistra trois autres chansons :

AFineRomanceA fine romance

Ce n'est pas une chanson originale, elle a été composée par Jerome Kern et les paroles ont été écrites par Dorothy Fields, en 1936. Elle avait été créée pour les besoins de la comédie musicale Swing Time, et chantée par Fred Astaire et Ginger Rogers. Beaucoup de personnes l'ont interprétée par la suite, la version la plus connue étant celle de Louis Armstrong et d'Ella Fitzgerald.
J'avoue avoir eu un peu de mal avec les paroles de celles-ci alors si vous avez des corrections... Dans un passage il est fait référénce au March of Time, qui était une série de ce que l'on appelait à l'époque des "newsreel", des reportages d'actualité qui étaient diffusés dans les cinémas avant que les télévisions ne les remplacent.

SheActsLikeAWomanShouldShe acts like a woman should

Chanson écrite par "Scott". Les paroles reflètent assez les années 50 et la façon dont les femmes devaient "bien se comporter" car elles parlent  en fait de la soumission d'une femme à son compagnon: s'il est en retard et qu'il était peut-être avec une autre femme, s'il lui dit des choses blessantes, elle fait comme si de rien n'était et agit alors "comme une femme le devrait".


YdbSurprisedYou'd be surprised

C'est une chanson qui a été composée par le célèbre Irving Berlin, et chantée pour la première fois en 1920 par Eddie Cantor. Elle parle des talents cachés d'un homme qui pourtant n'a pas l'air très intéressant , et se révèle être "vraiment dangereux" !



La même année (1954), Marilyn se rend en Corée où elle interprète plusieurs chansons pour les soldats américains : Diamonds are a girl's best friend, Bye bye baby, Somebody love me, et Do it again (qu'elle chantera également le 6 novembre à une soirée chez Romanoffs).

DoItAgainDo it again

Ecrite par George Gershwin et Buddy De Silva, Marilyn aurait enregistré sa version de la chanson en janvier 1953. Lors de ses concerts en Corée, il a été écrit de nombreuses fois que la chanson aurait été rebaptisée Kiss me again, l'original étant jugé trop osé à l'époque. Mais en fait, dans son livre "A different view of Marilyn", Al Guastafeste (qui a travaillé avec Marilyn lors de sa tournée) raconte que ceci est faux, que les vraies paroles avaient été gardées. Lors des concerts elle était accompagnée par le groupe Anything goes, et l'un de ses membres, Don Obermeyer, se rappelle que Marilyn étrait très coopérative lors des répétitions et qu'elle apprenait vite. Elle ne semblait pas non plus très nerveuse, même si elle se trompa parfois dans les paroles.


JS1563413Toujours en 1954, dans le film There's no business like show business, Marilyn interprète 4 chansons, plus quelques phrases parlées dans celle chantée par Donald O'connor, A man chases a girl, que je ne compterais pas comme une chanson faisant partie de sa discographie. Elle y interprète Vicky, jeune starlette.  Bien que ce soit sa voix que l'on entende dans le film, ce n'est pas elle qui interprète les chansons présentes sur la bande originale du film parue à l'époque, mais la chanteuse Dolores Gray (photo de droite), à cause de son contrat d'exclusivité avec RCA qui distribuera les versions de Marilyn. Toutes les musiques du film sont d'Irving Berlin, avec des arrangements faits par Lionel Newman.

AfterYouGetAfter you get what you want, you don't want it

Interprétée pour la première fois par Nat King Cole en 1946, cette chanson parle d'une personne toujours insatisfaite, qui se désintéresse des choses une fois qu'elle les a. Irving Berlin est un jour venu écouter au studio d'enregistrements ses chansons et les arrangements qui avaient été faits dessus, et comme Darryl Zanuck pour "Diamonds...", il n'en revenait pas que ce soit Marilyn qui chante. Il fut très impressionné par elle. En effet, aidée par Schaefer, Marilyn avait beaucoup développé son talent pour le chant, il lui apprenait comment styliser sa façon de chanter et comment placer les mots, ce qui s'entend particulièrement sur les chansons de ce film.

HeatWaveHeat wave

Heat Wave est une chanson populaire écrite en 1933 par Irving Berlin pour la comédie musicale As thousands cheer. Elle fut interprétée en 1938 par Ethel Merman (qui joue également dans There's no business like show business) pour le film Alexander's Ragtime Band. Elle devait d'ailleurs au départ être seulement interprétée par Merman dans There's no business... mais c'est Marilyn qui hérita de la chanson et la rendit inoubliable.

LazyLazy

Ce morceau fut écrit par Irving Berlin en 1924. D'une voix trainante et douce, Marilyn interprète ce qui se révèle être un appel à la paresse !


Marilyn chante également à la fin du film, accompagnée des autres acteurs, la reprise de la chanson "There's no business like showbusiness", interprétée plus tôt par Ethel Merman. Je n'ai pas les paroles de cette reprise car il y a quelques changements par rapport à la première version chantée.

En 1955, lors de la fête de fin de tournage de The seven year itch (Sept ans de réflexion), Marilyn aurait interprété la chanson Let's do it (une chanson de Cole Porter).

En 1956 dans Bus Stop (Arrêt d'autobus) Marilyn joue le rôle de Cherie, une chanteuse sans grand talent qui travaille dans un bar et rêve de partir pour Hollywood, là où selon elle la gloire l'attend. Elle interprète une seule chanson dans ce film : That old black magic.

oldBlackMagicThat old black magic

Chanson publiée pour la première fois en 1942, dont la musique a été composée par Harold Alen, et les paroles écrites pas Johnny Mercer. Pour aller avec le rôle qu'elle joue, Marilyn la chante faux intentionnellement, ce qui en fait demande beaucoup de talent. La "vieille magie noire" dont parlent les paroles est en fait (comme le dit la fin de la chanson) l'amour.


En 1957 sort le film The prince and the showgirl (Le prince et la danseuse) dans lequel Marilyn interprète Elsie Marina, une danseuse de music-hall au début du 20ème siècle. On ne l'entend chanter qu'un couplet d'une chanson : I found a dream. Au départ, il était prévu que Marilyn ait d'autres numéros musicaux, montrant Elsie et les autres danseuses sur scène au début du film. Mais pour des questions d'argent cette idée fut abandonnée.

DreamI found a dream

Beaucoup de personnes ont pensé que ce n'était pas Marilyn qui interprétait cette chanson, tant sa voix est méconnaissable si on la compare aux autres mais c'est bien elle.  Elle n'était pas entrainée pour chanter ce genre de musique d'opérette, mais son personnage en revanche devait l'être, c'est pourquoi elle dût l'interpréter ainsi, avec un vibrato très prononcé. En fait, elle n'aimait pas vraiment cette chanson qu'elle trouvait morne, et inadaptée à sa voix. Le studio refusait qu'elle la chante un ou deux tons en-dessous, alors qu'elle avait beaucoup de mal à atteindre certaines notes.


Dans le film Some like it hot (Certains l'aiment chaud), sorti en 1959, Marilyn joue encore une fois une chanteuse (Sugar Kane) et enregistre 4 chansons.

RunningWildRunnin' Wild

Cette chanson populaire a été écrite par Joe Grey, Leo Wood et Arthur Harrington-Gibbs.  Elle a également été interprétée entre autres par Duke Ellington, Ella Fitzgerald, Glenn Miller... Elle parle de se sentir libéré, sans aucune attache, sans se soucier de rien.



WannaBeI wanna be loved by you

C'est l'une des chansons les plus célèbres de Marilyn grâce à son célèbre "poo poo pi doo", mais elle date en réalité de 1928. Elle avait été écrite par Herbert Stothart, Harry Ruby et Bert Kalmar pour la comédie musicale Good Boy où elle était alors interprétée par la chanteuse Helen Kane. Elle figure parmi les chansons les plus importantes de l'histoire du 20ème siècle dans un sondage organisé par la Recording Industry Association of America.

ThroughwithloveI'm through with love

Elle a été composée et écrite par Fud Livingston, Matty Malneck et Gus Kahn. C'est l'une des interprétations les plus touchantes de Marilyn, elle chante d'une voix pleine d'émotion son désespoir : abandonnée par celui qu'elle aime, elle en a fini avec l'amour, à qui elle dit "adieu".



SomelikeithotSome like it hot

Cette chanson fut créée par Matty Malneck et I.A.L. Diamond (célèbre scénariste). Bien qu'elle devait être utilisée pour le générique du film, ce n'est que l'instrumental de cette chanson qui y figurera, ainsi que sur la bande originale. La version avec la voix de Marilyn fut commercialisée à part.


En 1960 sort Let's make love (Le milliardaire), le dernier film dans lequel on pourra entendre Marilyn chanter. Elle y interprète Amanda Dell, chanteuse et comédienne, qui doit se produire dans une revue jouée à Broadway où elle interprète 4 chansons :

MyHeartBTDMy heart belongs to daddy

Chanson très célèbre écrite par Cole Porter, elle fut chantée la première fois par la chanteuse Mary Martin dans la comédie musicale "Leave it to me!" en 1938. Beaucoup d'autres personnes la chantèrent par la suite. La version de Marilyn est très rythmée, avec un accompagnement de cuivres et de choeurs d'hommes. Marilyn a quelques mots en français : "Moi ? uh,uh ! Mon coeur est à Papa, you know, le propriétaire !"

LetsMakeLoveLet's make love

Il existe en tout 5 versions de cette chanson écrite par Sammy Cahn et James Van Hausen. Quatre sont interprétées par Marilyn, la dernière par Yves Montand seul. Elles sont toutes présentes sur la bande originale. Il y a une version de Marilyn seule accompagnée d'un choeur d'hommes, pour les autres elle est accompagnée soit d'Yves Montand, de Frankie Vaughan, ou des deux à la fois. Parfois les paroles ne sont pas dans le même ordre, et les interprètes ne chantent pas la même partie suivant les versions. La musique change également.

SpecializationSpecialization

Ecrite par les mêmes personnes, Specialization est un duo entre Marilyn et Franki Vaughan. Cette chanson explique que pour devenir célèbre ou pour réussir, il faut se "spécialiser" dans quelque chose, et donne de nombreux exemples : les hautes notes de Maria Callas; les mouvements d'Elvis Presley; les voiles de Salomé, un personnage de la Bible qui a charmé son beau-père qui lui accorda alors ce qu'elle demandait (la tête de Jean-Baptiste sur un plateau d'argent); les Chinois et leur muraille... il est également fait référence à Marc Clément qui est le nom du personnage qu'interprète Yves Montand.

IncurablyRomanticIncurably romantic

Cette chanson existe en deux versions : l'une interprétée par Marilyn en duo avec Yves Montand, l'autre en duo avec Frankie Vaughan. Celle avec Frankie Vaughan est plus longue et Marilyn ne chante pas exactement les mêmes paroles. Je n'ai traduit que la version du duo Marilyn - Montand.


Enfin, le 19 mai 1962, Marilyn chanta son célèbre "Happy Birthday" au président des Etats-Unis, John Fitzgerald Kennedy, suivi  d'une chanson chantée sur l'air de "Thanks for the memory" :

1962_JFK_Birthday_Gala_003Merci, Monsieur le Président,
Pour tout ce que vous avez fait,
Les batailles que vous avez gagnées,
La façon dont vous gérez notre acier
Et tous nos autres problèmes
Nous vous remercions - tant.

Posté par Lacrymosa_ à 15:15 - Dossiers - Commentaires [4] - Permalien [#]

separateurmsg


Commentaires

  • Vraiment intéressant, ce petit historique de ses chansons. Merci, Lacrymosa

    Posté par Fab, 11 avril 2009 à 17:25

    separateurmsg

  • si je peux me permettre

    un petit oubli miss:
    1953 "down boy" pour "gentleman prefer blondes " chanson qui ne fut pas retenue pour le film mais que Marilyn enregistra tout de même ,que j'ai eu l'occasion d'entendre sur youtube il y a quelques temps en montage video...mais qui ne figure sur aucune discographie malheureusement...

    Posté par emma_a_louest, 13 avril 2009 à 15:50

    separateurmsg

  • Ah tiens pour Down boy voici un lien de téléchargement légal : http://www.marilynmonroe.ca/imarilyn/imarilyn.htm
    Mis à part ça ton dossier est génial ! Complet avec de belles créations, bien présenté. Un excellent travail comme d'hab ! Félicitations !

    Posté par Miss Yria, 21 avril 2009 à 22:11

    separateurmsg

  • adidas f50 adizero leather

    Tonight I want to talk to you on a subject of deep concern to all adidas predator x and to many people in all parts of the world, the war in Vietnam. http://www.soccers-cleats.com/ PZZ

    Posté par adidas f50, 30 décembre 2011 à 04:42

    separateurmsg

Poster un commentaire